Socca nicoise

Vous mangerez la Socca dans le vieux Nice, vendue par des Soccaiolo ambulants sur les marchés et partout ou il y une fête. Chez vous si vous disposez d’un grand four, la Socca peut faire l’objet de tout un repas, mais votre Soccaiolo sera plus souvent au four qu’à table, mais comme il aime la fête et ses amis ce n’est pas un grand problème. En ville vous la dégusterez en entrée ou avec l’apéritif. A Toulon vous l’appellerez Cade, mais elle disparait petit à petit de la tradition locale.

 

  Accord vin : Rosé : un vin de Provence bien frais 

Pour 6 à 8 personnes
• Temps de préparation : 10 min

• Temps de repos : 1 à 2 heures
• Temps de cuisson : 8 à 10 minutes


INGRÉDIENTS :

250 g de farine de pois chiche (sur le marché, dans les boutiques vendant des produits italiens ou d’Afrique du Nord, dans les boutiques diététiques)
sel, poivre

 

PRÉPARATION :

1. A l’aide d’un fouet mélanger 6 à 7 cuillerées d’huile à la farine de pois chiches, puis délayer avec de l’eau tiède jusqu’à obtenir une pâte onctueuse

2. Saler poivrer, et – si vous avez le temps – laisser reposer 1 à 2 heures

3. Huiler avec le reste de l’huile une plaque allant au four, et la chauffer fortement au four

4. Retirer la plaque, étaler la pâte de pois chiches en une couche un peu plus épaisse que si vous faisiez une crêpe, puis mettre au four près du gril

5. Surveiller la cuisson (environ 8 à 10 minutes). La Socca est cuite lorsque la pâte est dorée/gratinée, parfois légèrement brulée mais ce n’est pas grave, elle n’en sera que plus craquante.

6. Servir chaude, telle quelle en entrée, ou avec une salade ou avec une poêlée de légumes

 

Note de l’éditeur : La Socca supporte bien le poivre, aussi ayez un moulin à poivre pour vos convives.
Si comme Gilou de la Colle sur Loup vous avez un four à bois, vous utiliserez un grand plat rond. Si comme moi vous n’avez que le four de votre cuisinière vous utiliserez une plaque. C’est moins pittoresque mais tout aussi bon.